Roch Trevezel

Roch Trevezel

samedi 14 mai 2016

Saga à Montréal (1) - Vikings vs Bretons



Voici quelques photos des parties disputées cette fin de semaine à Montréal où j'ai eu le plaisir d'affronter les Vikings et les Jomsvikings de Luis, rencontré sur le forum du Studio Tomahawk.




1ère manche - Vikings vs Bretons


Distribution

Joueur 1 - Vikings - Harald (Luis)
Joueur 2 - Bretons - Morvan (moi)


Objectif :

Les vikings n'ont pas la vie facile à Saga car il y a toujours beaucoup de rivières à traverser. Dans ce cas, les joueurs doivent contrôler les gué et traverser la rivière pour occuper la rive opposée avec le maximum de figurines.







Débarqués à l'embouchure de la Laïta, au lieu dit du poull du, une bande de Vikings longent la rivière jusqu'au confluent de l'Isole et de l'Ellé. C'est à cet endroit que les attend le roi Morvan. Ce dernier a dépêché ses meilleurs troupes et les Bretons se préparent à un âpre combat.


  • Harald et ses Vikings prennent position sur les berges de l'Isole ou du Ster en Dreucheu comme nous l'appelons par chez nous.


  • À gauche, les troupes bretonnes, à droite les Vikings. 

  • Le roi breton est accompagné d'une unité de 8 Machtierns à cheval, d'une unité de 8 guerriers à pied,

  •  et de 2 unités de 4 Machtierns à pied.

  •  Le Jarl Harald regroupe quant à lui une unité de 6 Hirdmen, des levées équipées d'arcs, une unité de 8 Bondis et...

  • ... une dernière unité de 6 Hirdmen.

  •  Les Vikings ne s'attendaient pas à être repérés aussi tôt et les Bretons ont l'avantage de la surprise.


  •  Les cavaliers, menés par leur seigneur, mènent leurs chevaux sur les berges de l'Isole et une pluie de javelots s’abat sur les Thralls, les éliminant jusqu'aux derniers.

  •  Dre-Holl! Les Vikings dépités voient repartir les Bretons qui laissent plusieurs cadavres de leurs camarades jonchés le sol. Furieux, ces derniers traversent la rivière...

  •  ... sous l’œil impassibles des Armoricains.

  •  La cavalerie bretonne revient de nouveau à la charge mais cette fois sur l'autre gué. Les Vikings paient le prix du sang car deux des leurs tombent transpercés par les traits mortels des cavaliers.

  •  De nouveau, les Bretons font faire demi-tour à leurs montures pour se mettre à bonne distance.


  •  Les Vikings semblent hésiter puis...

  •  ... mais se décident à avancer. Les Bondis se dirigent de même vers le deuxième gué...

  •  ... et le traversent pour rejoindre l'unité de Hirdmen en difficulté.

  •  De leur côté, les guerriers bretons font subir des pertes à la garde rapprochée du seigneur viking.


  •  Les Bretons éliminent les Hirdmen au niveau du deuxième gué.

  •  puis reprennent leurs positions à bonne distance des guerriers vikings.


  •  les guerriers bretons se ruent sur les Hirdmen et leur seigneur.


Le Jarl fait un signe pour parlementer. Il propose de se retirer, de reprendre la mer en direction de Noirmoutier et de ne plus attaquer cette contrée. Il faudra attendre quelques années de plus pour revoir les hommes du nord revenir et mettre la Bretagne à feu et à sang.





Victoire (concédée) pour les Bretons! 



Conclusion

Pour une première partie à Montréal, Luis s'est montré un rude adversaire, maîtrisant très bien les ficelles du plateau viking. Toutefois, les dieux n'ont pas accordé beaucoup d'intérêt aux jets de dés vikings et je dois cette victoire à de bons jets : j'ai pu jouer les capacités désirées à chaque tour. Nous avons décidé d'aller manger un morceau et de trinquer ensemble (car la guerre ça donne faim et soif) puis nous nous sommes donné rendez-vous le lendemain plus tôt pour disputer une autre manche qui devrait cette fois engager ses Jomsvikings.
















Aucun commentaire:

Publier un commentaire